Catégories
Article Philo

L’estime que l’on se doit

Dans un précédent article, j’invitais, chacun revendiquant son « quant à soi », à aller au bout de sa démarche, de s’assumer et se respecter en tant qu’ Etre ORIGINEL  = le premier, SINGULIER = non reproductible, UNIQUE = à aucun autre identique – hommage à Jean – Philipe Brébion fondateur de la BIO Analogie –  condition «  sine qua non «  si l’on souhaite être reconnu comme tel par autrui, en particulier le thérapeute que l’on va consulter :

Comment soutenir son individualité tout en se répétant qu’on ne doit pas être le seul et qu’il a déjà vu semblable cas ? Alors que c’est faux et même pas rassurant !

IL N’YA PAS A SE COMPARER A QUI QUE CE SOIT, PAS MEME A SOI !

Toujours très à l’écoute, en plus d’un demi siècle d’exercice, en quelque lieu que ce soit,  je n’ai jamais rencontré quiconque se présentant comme étant la personne «  qui fait du plus mal qu’elle peut à chaque instant »

Je pose donc a priori et de facto que chacun d’entre nous agit TOUJOURS à chaque instant DE SON MIEUX  face aux circonstances « hic et nunc »,  ici et maintenant et dans le concret du présent …

A posteriori , se juger, fustiger, tancer – plus qu’un étranger ne le ferait – est de l’ordre du reniement de Soi, de la trahison, puisque c’était alors le meilleur qu’on avait trouvé  à faire dans le contexte du moment !

Ainsi chaque soir, avant dormir, je me repasse le film de ma journée APROUVANT ce que j’ai fait à chaque moment, en ce que c’était ce qu’il me semblait être  le plus OPPORTUN et, qu’aussi bien, les regrets sont vains et les remords inutiles.

Et d’ailleurs pourquoi y en aurait ‘il puisque … etc.

Il m’a déjà été rétorqué, avant même que j’en aie terminé de ma réflexion, que, ce faisant, je m’aimais « trop » bien et risquais de sombrer dans l’autosatisfaction permanente. Que nenni !

Car le lendemain matin au réveil, je reconsidère la veille avec le même respect, dénué de tout jugement et critique puisque à chaque instant j’ai fait au mieux face aux conditions et me demande simplement ce qu’aurait pu être  agir différemment 

Cette démarche me permet de revisiter la situation et d’imaginer ce qu’aurait pu être « faire autrement ».

Les physiciens quantiques affirment qu’à chaque instant une multitude de possibles s’offre à nous et que c’est notre choix qui détermine et crée notre réalité du moment ; d’où l’utilité de continuer à  cultiver notre IMAGINAIRE DES POSSIBLES 

ALORS, DE GRACE, NE VOUS RENIEZ PLUS, ESTIMEZ VOUS, AIMEZ VOUS DANS LE CONCRET DU PRESENT : C’EST LA PREMIERE ETAPE D’UN PROBABLE CHANGEMENT …

Laisser un commentaire