Catégories
Pêle Mêle

STRESS

Une définition simplifiée :

Après une lecture respectueuse des travaux de 1936 du physiologiste canadien Hans Selye (1907- 1982), la formulation la plus simple me semble être :

 Le stress est l’ensemble des réactions physiologiques que l’organisme est capable de produire naturellement pour s’adapter à chaque seconde aux  sollicitations de l’environnement extérieur (climatologie) et intérieur (physique, psychique, émotionnel) pour la SURVIE immédiate de l’individu voire,  à terme de l’espèce.

Le stress est donc indispensable à la Vie et à la Survie et combien de Vie n’a t’il pas sauvées « à l’insu de leur plein gré » ?

Qui n’a jamais eu l’occasion d’échapper à un danger potentiel sans vraiment comprendre comment ?

Le cerveau du stress :

Le cerveau reptilien obéit de manière rapide, réflexe et instantanée à l’instinct de survie et ceci depuis des millions d’années.

Comme il a été confronté et a survécu à des situations extrêmes qui ne sont plus d’actualité (quoique) ses réactions nous semblent intellectuellement étonnantes et disproportionnées : notre cortex (cerveau intellectuel) ne les comprend pas, d’autant qu’il les analyse avec un décalage de 3 à 4 secondes.

Même s’il ne semble pas « avoir raison », le reptilien est le centre absolu de la survie  qui régule pertinemment  nos rythmes physiologiques et biologiques à chaque instant  pour notre survie immédiate

Gérer le stress :

La gestion du stress est un produit lucratif mais un non sens : hors quelques êtres d’exception, peu de gens commandent  à leur cerveau reptilien.

Quant une réaction se manifeste, à défaut de la comprendre mentalement, on devrait juste la respecter humblement en s’abstenant de toute extrapolation qui la majorera et l’accentuera.

Ne plus confondre le stress (réaction physiologique) et l’agent stressant ou stressor (téléphone, supérieur hiérarchique, fantasmes et autres peurs plus ou moins fondées)

Alors il s’agirait plutôt « d’accompagner » son stress

La Rolls actuelle en la matière :

COHERENCE CARDIAQUE ou Respiration de cohérence  Dr O’HARE    

App à télécharger sur smart phone ou tablette : RespiRelax

Rappel pratique : 3, 6, 5 :

  • 3 : Trois fois par jour : au Réveil, Avant le déjeuner, Fin d’après midi, l’effet de chaque séance étant d’environ 4 heures
  • 6 : Six respirations de 10 sec par minute soit 5 sec d’inspir suivies de 5 sec d’expir
  • 5 : Pendant 5 minutes soit 30 respirations cadencées à 6 par minute

La fréquence de résonance de 6 par minute provoque la synchronisation de la fréquence cardiaque et ce message est interprété par le système nerveux central comme un message d’apaisement où sympa et para sont équilibrés. On fait croire au cerveau reptilien qu’il n’y a aucun danger, aucun stress, on le leurre et il se met en état de neutralité émotionnelle. C’est tout à fait artificiel ; cette respiration particulière qui est utilisée depuis 1950 et a déjà fait l’objet de 13000 publications, utilise un petit défaut du système pour réguler le mécanisme de la sécrétion des hormones dites du stress : Cortisol, Dhea, Insuline, Adrénaline etc.

Coherence cardiaque C.C. VS relaxation /méditation :

La C.C. produit un état de conscience modifié, “sophronique” en tous points comparable à celui que peuvent induire relaxation, méditation, sons et autres techniques, à ceci près que c’est la modification biochimique du sang liée au rythme exclusif 6 / 5 qui génère la mise en alpha du cerveau et la cascade des modifications hormonales.

Point n’est besoin de s’isoler du monde extérieur, ni intérieur et de gagner un état de vacuité la plupart du temps, d’ailleurs, inaccessible en sur stress.

On peut pratiquer la C.C. en pensant à tout autre chose, y compris à ses propres problèmes, la solution surgit généralement au terme des 5 minutes.

Trop simple pour être vrai ? Essayer c’est s’en convaincre et sûrement l’adopter

UN DIY : EFT : EMOTIONNAL FREEDOM TECHNIQUE

LES POINTS A TRAITER

L’EFT : EMOTIONAL FREEDOM TECHNIQUE

L’EFT est issue de la Médecine Traditionnelle Chinoise dont le but est d’assurer la libre circulation de l’énergie dans le corps afin de maintenir ou recouvrer la santé,  par la stimulation de points particuliers. Le simple fait – plus accessible à tous – de tapoter ou masser ces points remplace avantageusement les aiguilles.

Gary Craig, ingénieur et maître en PNL, dans les années 90 a réalisé une méthode simple, avec un protocole unique quel que soit le problème à traiter. Elle peut être essayée dans des situations très diverses, psychologiques ou physiques avec des résultats très surprenants.

Le principe :

Tapoter ou masser  des points précis tout en se concentrant sur le problème à traiter, afin de libérer le blocage énergétique correspondant.

C’est la conjonction harmonisation énergétique + connexion mentale au problème qui fait l’efficacité et aussi la particularité de l’EFT

La technique de base :

1) Enoncer son problème de manière précise avec ses propres mots qui doivent évoquer l’émotion que l’on désire éliminer afin de focaliser sur le trouble à soulager et l’évaluer sur une échelle de 1 à 10

2) Eliminer les processus de pensée négatifs : « je n’y arriverai pas, l’EFT ne peut rien etc. »

La formule consacrée est : « Même si j’ai – tel problème -, je m’accepte totalement et je m’aime complètement et profondément » tout en tapotant le point KARATE sur l’une ou l’autre main ou les deux l’une contre l’autre !

3) Continuer à évoquer le problème en tapotant 3 ou 4 fois ou en les massant  les points précis du corps :

         – Point du haut de la tête

         – Point de racine du sourcil

         – Point du coin externe de l’oeil

         – Point sous l’œil

         – Point sous le nez

         – Point sous la lèvre inférieure

         – Point sous la clavicule 2,5 cm sous la clavicule, près du sternum

         – Point sous le bras en prolongement du mamelon soit 7 à 8 cm sous le bras

L’ordre importe peu sauf pour le point Karaté qui doit impérativement être traité en premier

4) Repenser à son problème et évaluer comment il est perçu sur une cote de 1 à 10 par ex. et ne pas hésiter à renouveler la technique jusqu’à satisfaction.

Sinon en cas d’insatisfaction faire :

Protocole complet :

1) Refaire la technique de base

2) Ajouter le tapotement des points de la main : Pouce, index, majeur, auriculaire

3) Puis neuf actions à réaliser toujours en évoquant le problème et en tapotant ou massant simultanément le POINT DE GAMME sur le dessus de la main entre les métas 4 et 5

  • Fermer les yeux
  • Ouvrir  les yeux
  • Regarder en bas à droite
  • Regarder en bas à gauche
  • Cercle avec les yeux dans le sens des aiguilles d’une montre
  • Cercle avec les yeux dans le sens contraire
  • Fredonner la musique d’une chanson (pas les paroles)
  • Compter de 1 à 5
  • Fredonner à nouveau
  •  

4) Finalement, refaire la technique de base

Ces actions sont destinées à équilibrer les deux cerveaux (droit et gauche), ce qui est important pour la solution du problème.

Si à la suite de tout cela il reste encore une partie du problème, il ne faut pas hésiter à refaire le protocole tout en précisant qu’il reste quelque chose :

« Même s’il me reste encore un peu de – énoncé du problème -, je m’accepte totalement et je m’aime profondément et complètement »

L’EFT est une méthode extrêmement simple à réaliser sur soi-même une fois le protocole appris. On peut aussi la pratiquer sur un enfant ou une personne en détresse ou malade.

En outre, il n’y a ni contre-indication, ni effet secondaire.

D’abord indiquée pour les problèmes psychologiques, elle s’avère finalement très efficace sur les troubles physiques et il y a tout à gagner – et rien à perdre – à pratiquer une séance d’EFT.

Ayez le protocole dans votre trousse

J’atteste personnellement de l’efficacité dans une situation d’urgence  vécue tout récemment et dans mon exercice quotidien.

Laisser un commentaire