Catégories
Philo

Plaidoyer

Pour la réhabilitation de l’intelligence intrinsèque du corps

Intelligent, flexible, adaptatif à des situations extrêmes, il s’est construit dans la survie depuis quelque 7 millions d’années avec du feu depuis seulement 790 milles ans.

Pour qu’on respecte son expérience, son expertise incontestable à survivre, qu’on essaie de comprendre que certaines de ses manifestations qu’on nomme “maladie” peuvent être “des crises de santé” et à plus ou moins long terme des stratégies de survie.

Humblement, il faudrait réintégrer la médecine expectante dont parlait Hippocrate avant que d’être précipitamment interventionniste; et pourquoi pas essayer de comprendre la finalité de la maladie et l’accompagner – fut t’elle résolument morbide – plutôt que la combattre au détriment de l’intégrité du corps.

Pour la Mithridatisation

Le roi Mithridate VI (132 à 63 av.J.C) craignant pour sa vie acquit des connaissances sur les poisons et les antidotes et les manières de s’immuniser contre leurs effets. Il en absorbait un peu tous les jours, développant une immunité telle qu’il ne parvint pas à se suicider à la cigüe et dut payer un esclave pour le trucider.

Nous sommes tous des Mithridate en puissance face aux pollutions, mais point trop n’en faut, surtout les médiatiques ! Sinon comment se pourrait t’il que soumis à de plus en plus de toxicité l‘espérance de vie aie doublé au cours du vingtième siècle ??? Progrès de la Médecine ? Ben le vaccin ne marche pas cette année encore et les dépistages systématiques de cancer sein, intestin et prostate ne modifient en rien le taux de mortalité ; on parle même de sur diagnostic,  cependant qu’aucune corrélation statistique n’a été établie entre le taux de cholestérol et les maladies cardio vasculaires (Pr Even , De Lorgeril, Debré) .

Enfin, il est écrit partout «  ce médicament comme toute substance active peut présenter des effets secondaires ».

Pour l’hormèse :

C’est la faculté des organismes vivants à s’adapter et à se renforcer lorsqu’ils sont soumis à des contraintes. C’est le mécanisme de bio résistance qui voit les bactéries déjouer les antibiotiques ; ou le développement des muscles engendré par les micro déchirures infligées aux muscles des culturistes.

Une maladie n’est t’elle pas hormétique par définition : la phase de guérison soit restaure les tissus nécrosés,  soit démonte les tumeurs  ou leurs équivalents, soit dans les troubles fonctionnels convertit l’hyper en hypo et inversement.

Une rougeole immunise à vie, pas le vaccin.

Pour l’apoptose :

C’est la régénération cellulaire remise en lumière par le Pr Henri Joyeux, éminent cancérologue :

Notre corps est en état de renouvellement permanent et au bout du compte la majorité de nos cellules sont plus jeunes que nous : Peau 3 – 4 semaines,  Globules rouges 120 jours, Rétine 10jours, Foie, Pancréas, Rate, Poumon : 500 jours (soit 40 fois en 50 ans), Surface de l’intestin : 5 jours, Œsophage : 8 jours, Estomac 1 an Langue : 10 jours, Odorat : 3 mois. 

La plupart des cellules du corps humain ont ainsi moins de 10 ans. Les plus vieilles étant celles de la paroi intestinale et celle des muscles intercostaux : 15 ans.

La médecine expectante laissait au corps le temps de s’auto – guérir d’autant qu’on a découvert que des cellules souches non spécialisées dans une tâche ou une autre vont se spécialiser au contact du tissus ou de l’organe à réparer.

La médecine ne le sait pas mais la chirurgie réparatrice s’en sert déjà ainsi que la neuro chirurgie : un jardin de neurones indifférenciés prêts à migrer pour réparer une région lésée à condition que le malade pratique curiosité, fluidité et cohérence, conditions nécessaires à la plasticité cérébrale.

Pour que chacun qui revendique sa personnalité

 Et l’affirme véhémentement à coup d’éléments «fashion» de plus ou moins bon goût, aille au bout de sa démarche, s’assume et se respecte et en tant qu’être Originel = c’est le premier -, Singulier = non reproductible -, Unique = à aucun identique – et en retour soit écouté, considéré, respecté et accompagné comme tel par ceux qui s’en donnent les prérogatives

Au lieu de ça on entend : je ne dois pas être le seul ou vous avez déjà vu un cas comme moi ? La réponse est évidemment NON

La science répond en établissant des statistiques et autres corrélations justifiantes, pures tautologies qui n’apportent aucune modification au réel, pas même rassurantes ni réconfortantes.

La thérapie – quelque forme  qu’elle prenne – ne devrait pas consister à combattre la maladie au détriment de l’intégrité de l’Être, mais à restaurer en lui ses potentiels de survie ancestraux, tels que la science a permis de les découvrir et qui pourtant les dénie.

Ne pas lutter contre la maladie mais œuvrer à la restauration et la conservation de la Santé potentiellement apte à circonscrire la maladie.

 Et puis, si un fait physique peut produire un état psychologique, alors un état psychologique peut produire un fait physique. Cause et effet, énergie et matière sont semblables et interchangeables, ce qui permet d’anticiper la transformation inverse lorsqu’une manifestation directe est observée.

Prenez soin de votre corps. Vous n’avez nulle part ailleurs où vivre.

Jim Rohn

L’important n’est pas d’obtenir ce que l’on veut, mais de vouloir ce que l’on obtient

Le nécessaire est vital, l’accessoire aléatoire, le superflu appauvrissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *